Décrypter l'étiquette énergétique et les consommations calculées par CAP RENOV+

Apprenez à expliquer avec pédagogie l'étiquette énergétique calculée avec CAP RENOV+

# L'étiquette énergétique, une référence commune aux interprétations multiples

Tout le monde connait l'étiquette énergétique. En moins de 15 ans, ce code couleur qui traduit les résultats du Diagnostic de Performance Énergétique est devenu une référence incontournable à tel point que tous les types d'études thermiques l'utilisent pour présenter leurs résultats pourtant calculés avec d'autres méthodes de calcul.

On arrive alors à une situation où la référence à l'étiquette énergétique sème le trouble. En effet, comment expliquer à vos clients la différence de classes énergétiques entre le DPE "officiel" de leur maison (obligatoire lors de la vente) et l'évaluation énergétique (CAP RENOV+) que vous leur présentez ? Sans vous faire un cours sur les méthodes de calcul voici des éléments pour vous aider à décrypter ce qui se cache derrière les différentes "étiquettes énergétiques".

exemple etiquette energetique

# L'étiquette énergétique officielle du DPE 2006 au DPE 2021

L'étiquette énergétique officielle est celle du DPE. Elle a été créée pour sensibiliser les acheteurs à la performance énergétique de leur futur bien et pour servir de base à l'établissement de politiques publiques. Si le DPE de 2006 semble avoir répondu à l'objectif d'information et de sensibilisation, il est apparu insuffisant pour enclencher des dispositifs réglementaires. L'Etat a donc engagé un travail de fiabilisation du DPE afin de le rendre opposable dès 2021. L'opposabilité du DPE 2021 servira notamment à la lutte contre les passoires énergétiques, et l' "indécence énergétique". L'étiquette énergétique en 2021 sera toujours la seule officielle mais sera différente de celle d'aujourd'hui, sa représentation graphique sera d'ailleurs être modifiée.

# Comparer les méthodes de calcul des différentes évaluations énergétiques

On l'a dit, toutes les études thermiques utilisent le symbole de l'étiquette énergétique pour présenter leurs résultats tant elle est pédagogique. Pourtant les méthodes de calcul et les données utilisées sont différentes.

tableau comparatif des études energétiques Tableau comparatif des études énergétiques

À la lecture du tableau, vous pouvez identifier les variables qui creusent l'écart entre les résultats des différents types d'études : nombre d'usages énergétiques pris en compte, surface de référence, données climatiques, coefficient de conversion d'énergie primaire.

Néanmoins, le destinataire de l'étude ne remarquera que les écarts entre les étiquettes et ce n'est pas un cours sur les différentes méthodes de calcul thermiques qui aidera à le sensibiliser et à le convaincre d'engager des travaux de rénovation énergétique.

DPE vs CAP RENOV+ : le match !

Vous savez que plusieurs variables peuvent être en cause, alors voici ce qui explique les écarts de résultats entre l'étiquette du DPE et celle calculée avec CAP RENOV+ avec pédagogie.

  • Les consommations énergétiques prises en compte : 3 pour le DPE 2006 ; 5 dans CAP RENOV+. Selon les simulations les consommations liées aux auxiliaires et à l'éclairage peuvent peser presque 1/4 des consommations totales. La jauge de répartition des consommations par usage affichée dans le bilan énergétique donne facilement à comprendre l'écart potentiel avec l'étiquette énergétique du DPE.

screen cap renov repartition des consommations Répartition des consommations énergétiques par type d'usages

  • la référence à la surface : la surface habitable (Shab) pour le DPE ; la surface du logement au nu extérieur des murs (Shon-RT) pour CAP RENOV+. Le rapport entre la Shab à la Shon-RT peuvent représenter plus de 30% d'écart dans le bâti ancien où les murs sont épais. Cette variable est assez technique et il n'est pas généralement pas pertinent de rentrer dans des explications sur la méthode de calcul avec des clients. Toutefois, si vous jugez opportun de justifier l'écart sur l'étiquette énergétique par cette variable vous pouvez utiliser le schéma explicatif qui présente la différence entre la surface habitable et la surface du logement au nu extérieur.

screen cap renov explication shab shon Schéma explicatif indiquant les valeurs de Shab et de Shon pour le logement saisi

Dans CAP RENOV+, la Shon-RT n'est pas directement saisie par l'utilisateur, elle est calculée à partir de la surface habitable et de l'épaisseur des murs.
  • Le coefficient de conversion en énergie primaire du bois énergie de 1 dans la 3CL contre de 0,6 dans CAP RENOV+. Ce ratio entre les coefficients pèsent lourd dans les résultats. Le coefficient de 0,6 défini par la méthode Th C Ex est justifié par le fait que le bois est une énergie renouvelable mais dont la ressource doit être gérée pour maintenir sa disponibilité.

# Pourquoi l'étiquette énergétique ne reflète pas les consommations réelles ?

L'étiquette énergétique reflète la performance du logement pour un usage théorique, dit "conventionnel" d'une température de consigne de chauffage de 19°C et de rafraîchissement à 26°C. En effet en pratique, n'importe quel bâtiment pourrait consommé moins de 50 kWh/m².an si ses occupants n'utilisaient ni chauffage ni climatisation, ni eau chaude...

etiquette energetique classe B Exemple de DPE basé sur une consommation de référence, Le design énergétique des bâtiment, P. Lenormand, p.62

Dans CAP RENOV+, à l'instar des autres études énergétiques, l'étiquette énergétique est calculée sur la base d'un scénario conventionnel. C'est une "photo" du logement dans un usage standardisé, le plus souvent éloigné de la "vraie vie".

# Pourquoi renseigner le scénario d'occupation et saisir les factures ?

Une des premières motivations à rénover énergétiquement son logement est de faire des économies sur ses factures d'énergie. Pour pouvoir calculer des dépenses en euros réalistes, les consommations en énergie finale sont alors calculées avec un usage personnalisé et un climat actualisé. CAP RENOV+ tient compte des consignes de chauffage et de climatisation et des consommations d'ECS personnalisées, ainsi que d'un climat récent (dernières années écoulées), dans le but de se rapprocher au maximum des factures réelles.

Les consommations d'énergie finales calculées par CAP RENOV+ sont affichées dans la page de saisie des factures. Les consommations présentées sur la page de bilan, elles, sont établies sur la base du scénario conventionnel et sont en énergie primaire.

La saisie des factures et des consommations réelles permet d'ajuster les prix des énergies à chaque cas particulier (et selon les fournisseurs d'énergie), puis de simuler les coûts d'énergie après travaux en s'ajustant à l'usage réel du logement.

screen caprenov page saisie consommation et factures Page de saisie des consommations réelles et des factures

# Vers la fin de l'étiquette énergétique dans CAP RENOV+ ?

CAP RENOV+ a pour objet de faciliter la prise de décision de rénover en montrant les intérêts objectivement mesurables pour les maîtres d'ouvrage : le gain sur leur facture énergétique et les aides atteignables. L'étiquette énergétique, basée sur un scénario conventionnel, hors de la réalité des occupants, ne peut servir d'arguments à l'engagement de travaux de rénovation énergétique. Connaissez-vous des maîtres d'ouvrage dont la motivation est de gagner 3 classes énergétiques ?

La présentation de l'étiquette énergétique reste néanmoins nécessaire dans CAP RENOV+ notamment car certaines aides financières se basent dessus. Nous avons fait le choix de modifier les variables du calcul de l'étiquette énergétique, nous éloignant ainsi du DPE et nous rapprochant de celles prises en compte pour l'audit énergétique faisant ainsi de CAP RENOV+ un logiciel utilisable dans la réalisation de l'audit énergétique éligibles aux aides.

description de l'image

Essayer CAP RENOV+ gratuitement
pendant 30 jours

Demander une version d’essai